Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #visite tag

Périgueux / Boulazac et sa fabrique de timbres-poste

Publié le par Nadina

Périgueux / Boulazac et sa fabrique de timbres-poste

Commençons par le tout début et comment sont nés les timbres !!

En 1875, la Banque de France, sollicité par le Ministère des Finances lance les premiers essais d'impression. Un contrat de 2 ans est tout d'abord signé le 5 juillet de la même année et les premiers timbres devaient être livrés le 1er janvier 1976.

Mais ce fut de courte durée car la Banque de France ne put honorer ces commandes.Deux centre de production se partageront donc la production pendant 6 mois .

En juillet 1880, les Postes arrêtent la collaboration avec la Banque de France et rachètent les locaux . L'atelier des timbres-poste est créé.

En 1895, l'atelier est à l'étroit et une imprimerie est construite à Paris dans le 14è arrondissement .

Pendant la seconde guerre mondiale, la fabrication est transférée à Limoges .

Depuis 1970, l'ensemble des timbres-postes français est produit à Boulazac, atelier appelé aujourd'hui Phil@poste Boulazac depuis 2006.

Le 15 juin 1970, Yves Guena, ministre des Postes et Télécommunications, inaugure l'imprimerie des timbres-poste et des valeurs fiduciaires à Boulazac ( l'ITVF), dans une zone industrielle proche de Périgueux.

Le premier fut la Marianne de Cheffer à 0.40 francs, rouge . Elle y fut émise en feuille de 50 timbres jumelés avec une vignette présentant l’événement et le blason de la ville de Périgueux. Cette vignette n'a pas valeur d'affranchissement. Elle a été dessinée et gravée par Jumelet.

Elle livre également des clients postaux étrangers. Ses timbres se reconnaissent à la signature d'imprimerie : « ITVF » en bas du timbre jusqu'en 2006, puis « Phil@poste ».

Tout y est fait, de la création de la matrice à l'impression.

Au cours des années 1990, l’ITVF utilisait chaque année 1 600 tonnes de papier et 120 tonnes d’encre. Elle produisait alors 4 milliards de timbres-poste :

- 3.6 milliards d'usage courant,

- 431 millions pour la philatélie,

38 millions pour les administrations postales étrangères.

Je vais vous raconter l'histoire d'un timbre :

Quiconque peut demander une création de timbre-poste. Il est relativement simple de faire une demande mais 1200 demandes sont faites chaque année pour 60 retenues ...

Il suffit de demander dans un bureau de poste ou au siège de Phil@poste Boulazac un dossier 'Demande d'émission de timbre-poste'. Il vous faudra attendre tout de même entre 1 et 2 ans pour avoir une réponse . Un particulier n'est pas prioritaire dans la sélection; seul le thème du timbre, national ou international, compte .

Ensuite vient le moment du tri des demandes . La Poste est sous la tutelle du ministère de l'Industrie et c'est donc elle qui contrôle les timbres depuis 1989.

Les timbres pré-sélectionnés passent ensuite à la commission des programmes philatéliques. Les personnes de cette commission, dont les noms sont inconnus afin d'éviter des manipulations, sont tous issus du Ministère de la Culture ou d'associations philatéliques. Ils se réunissent deux fois par an et arrête la liste des thèmes retenus.

La Ministre de l'Industrie valide cette liste, qui sera publiée au Journal Officiel une fois par an, en janvier .

La gravure - Photo Phil@Poste

La gravure - Photo Phil@Poste

Les timbres sont ensuite dessinés par des artistes variés, ne dépendant pas tous de Boulazac.

Ils sont édités avec la technique de la taille-douce, technique apparue en France en 1928 et aussi utilisée pour les billets de banque .

Elle consiste à graver à la main sur une petite plaque de métal, le motif du timbre . Cette plaque est ensuite reproduite sur des cylindres d'impression .

Cylindre d'impression de la Marianne 2005 - Photo Phil@Poste

Cylindre d'impression de la Marianne 2005 - Photo Phil@Poste

D'autres techniques sont utilisées :

- L'héliogravure : elle grave mécaniquement le moule sur une plaque .
- L'offset, issu de la lithographie , qui permet une plus grande flexibilité dans les formes et les couleurs.

Boulazac produit par an :

- 860 millions de timbres-poste Marianne en feuille,

- 1.6 milliard de Marianne en carnets adhésifs,

- 132 millions de timbres en rouleaux chez les buralistes,

- 25 millions de blocs de timbres,

- 600 millions de beaux timbres,

- 137 millions de vignettes d'affranchissement,

- 54 millions de timbres fiscaux,

- plus de 300 millions de prêts à poster.

Voici un lien pour une petite visite de l'imprimerie

https://www.youtube.com/watch?v=1KNp8E1Y13c

Source : Wikipedia - http://www.linternaute.com/savoir/magazine/dossier/fabrication-timbre/qui-fabrique.shtml - http://www.histoirepostale.com/etude/imprimerie_francaise_des_timbres_poste.htm

Voir les commentaires

Les maisons des illustres

Publié le par Nadina


 

  Label Maisons des Illustres
 


Un nouveau label est venu rejoindre les nombreux déjà existants . Celui-ci est attribué par le Ministère de la Culture depuis 2011.  


Il s'agit du label "Maisons des illustres ". Ces maisons- musées ont  appartenu à des hommes ou femmes s'étant illutrés dans les domaines politique, social ou culturel de la France. L'esprit de ces personnes est visible dans toutes ces maisons, de par les objets, les documents, le mobilier s'y trouvant encore .


Toutes ces maisons conservent et transmettent la mémoire de femmes et d'hommes qui les ont habitées .


      Le logo "Maisons des Illustres" permettra aux visiteurs de rencontrer ces lieux, de rentrer dans l'intimité de ces hommes et de ces femmes .


 

       


 111 ont été labellisées en France lors de la campagne de 2010/2011. Lors de la suivante, 2011/2012, 59 nouvelles demeures se sont rajoutées .


L'objectif est de faire connaître et de valoriser ces demeures, remplies d'authenticité.
 

Le label est attribué pour cinq années, renouvelable, à condition que le propriétaire ouvre ses portes au public 40 jours dans l'année .  Je vous passe les conditions financières de l'opération, ceci n'étant pas le but.


  Le château de Bertran de Born, en région de Hautefort ( appelé aussi Château de Hautefort ), ( cf article précédent) sur Bertran de Born) est non seulement classé monument historique mais a été labellisé "Maisons des Illustres".

DSC03314
  

 


En 2012, le château des Milandes où a vécu Joséphine Baker a été également sélectionné. 




 

Le site du Ministère de la Culture vous permettra de découvrir dans votre  région la liste de ces maisons :


www.culture.fr/fr/sections/themes/maisonsdesillustres


 


 


 


 

Voir les commentaires

Les journées de patrimoine de pays et des moulins

Publié le par Nadina

Les 16 et 17 juin 2012 auront lieu les journées de patrimoine de pays et des moulins pour la 15ème année et organisées par la Fédération du Patrimoine et de l'Environnement. Un thème est donné et cette année ce sont la cuisine, le savoir-faire et le terroir qui seront présents, sujets qui me sont chers .

 

 

 

 

 

Je vous donne simplement cette information que vous pourrez retrouver dans le lien correspondant et plus complète .

 

 

 

 

 

Voici les lieux concernés dans notre Périgord vert :

-  ARCHIGNAC - Moulin aux Ans
Découverte des moulins des vallées de la Chironde et du Sireyjol - Samedi dès 14h30 : spectacles de théâtre ou de musique en plein air, exposition sur le petit patrimoine du Périgord et les moulins du canton, conférence de La Pierre Angulaire à la Salle des fêtes. Dimanche : à 8h randonnée libre sur les chemins qui bordent les nombreux moulins ou à 9h randonnée guidée d'environ 7km. Le midi, les producteurs locaux et les boulangers vous proposeront des Tartinades afin de vous restaurer. Découverte des jeux traditionnels l'après-midi. Gratuit.
Horaires : samedi 14h30-22h - dimanche toute la journée

- CELLES - Atelier
Ouverture de mon atelier au public - Démonstration taille de pierre, ornementation et sculpture pierre de pays. Restauration du patrimoine. Gratuit.
Horaires : samedi et dimanche - 10h à 12h30 et 14h à 18h30
Atelier Art'Pierre
Pierre Carcauzon
Tél : 05 53 91 66 75 / 06 87 84 99 97

 

- JUMILHAC-LE-GRAND - Château de Jumilhac
 Visite de la cuisine (batterie de cuisine en cuivre) et de la salle à manger où sont les armoiries Bordelaises. 6 euros adulte, 4,50 euros réduit pour groupe, 3,50 euros enfants.
Horaires : samedi et dimanche - 10h à 19h
Château de Jumilhac
Marquis de Jumilhac
Tél : 06 09 61 78 40

 

- LA COQUILLE - Maison du Parc (Etang de la Barde)
Comment intervenir sur l'habitat ancien ? - Intervenir sur le patrimoine, c'est d'abord l'observer et le comprendre. Ensuite c'est être capable de choisir un niveau d'intervention en adéquation avec celui-ci, tout en se référant en permanence à la valeur patrimoniale de la construction et de son environnement. Cette présentation vous donnera des pistes d'actions, etc. Intervention de Philippe Tourtebatte, Expert consultant formateur et chargé d'études à la Fédération Française du Bâtiment auprès du Groupement des Entreprises Monuments Historiques. Le Conseiller énergie et habitat du Parc naturel régional Périgord-Limousin sera également présent pour répondre à vos questions sur les économies d'énergie. Gratuit.
Horaires : samedi - 14h
Parc naturel régional Périgord-Limousin
Pouplier Stéphanie
Tél : 05 53 55 36 00

- ST-AULAYE - office de tourisme
La Bastide de Saint-Aulaye, côté nature - Visite commentée dans les ruelles de la Bastide, promenade sur le Chemin des Amoureux, découverte des iles du Moulin, dégustation de produits du terroir. Gratuit.
Horaires : dimanche - 10h15
Office de tourisme du Pays de St-Aulaye
LUCAS Vincent
Tél : 05 53 90 63 74

Bonne journée.

 

Voir les commentaires

Une belle ballade en Aubrac

Publié le par Nadina

 

 

Mes chers visiteurs

 

Je vous confie mon petit blog car je vais de ce pas faire (enfin voir ) la transhumance en Aubrac .

Je vous mettrais quelques photos pour vous montrer ces belles vaches , même si elles ne sont pas périgourdines !!

A bientôt

 

Une-vache---jpg

 

Une-compagne.jpg

 

Voir les commentaires

Les portes de Saint Jean de Cole

Publié le par Nadina

 

 

"La porte d'accès à un édifice, la porte dans un bâtiment, est définie selon des conceptions philosophico-religieuses ou anthropomorphiques ou esthétiques ou enfin rationnelles qui en font un objet architectural particulier." Wikipédia

 

 

Saint Jean de Côle (13)

 

Toutefois, un impôt a été instauré sur les portes, voire même les fenêtres puisqu'elles sont devenues un élément d'apparât , ce qui explique ces obturations que nous pouvons remarqué sur beaucoup de batisses.  

                 Saint Jean de Côle (11)        Saint Jean de Côle                                  

 

 Nos portes ont de multiples fonctions, outre l'intrusion ; nous les retrouvons au niveau de l'acoustique, de l'hygiène ( à une certaine époque, elles limitaient les maladies contagieuses et à l'heure actuelle, dans les fermes, les animaux de la basse cour ne rentrent pas  quoique ....), de l'isolation (pas seulement contre le froid ou le chaud mais aussi contre les odeurs); elles servent également de séparation entre les pièces de la maison mais une porte peut se trouver sur un placard, sur une armoire, un lit-clos ....

Au sens plus large, les portes servaient aussi d'octroi dans les villes , d'entrée .

 

               Saint Jean de Côle (24)           Saint Jean de Côle (15)    

 

 

                  Saint Jean de Côle (30)                Saint Jean de Côle (19)

 

                Saint Jean de Côle (18)           Saint Jean de Côle (7)-copie-1

 

Ces quelques portes ont toutes été prises à Saint Jean  de Côle .

 

Bon dimanche

Voir les commentaires

Les journées Nature 2012 - Les tourbières de Vendoire

Publié le par Nadina

' Une tourbière est une zone humide caractérisée par l'accumulation progressive de tourbe, un sol caractérisé par sa très haute teneur organique, peu ou pas décomposé, d'origine végétale .
La tourbe est une matière combustible, en général noirâtre, formée à la suite de l'accumulation  sur de longues périodes de matière organique morte, essentiellement de végataux, dans un milieu saturé en eau.' Définition de Wikipédia.

Les  Tourbières de Vendoire étaient  une grande cuvette  d'eau il y a 10 000 ans . Aujourd'hui, comblées naturellement, elles abritent une biodiversité exceptionnelle. Ce sont des terres recouvertes d'eau peu profondes qui assurent un rôle de filtre . Une faune et une flore très diversifiée s'y sont développées et sont protégées.

 

Les Tourbières de Vendoire

 


  
Par leur fonction hydrologique, ce sont des éponges recevant l'eau, la stockant et la restituant.

Par leur fonction physique, elles recoivent des matières organiques et minérales, les transforment et les retournent à l'environnement.

Par leur fonction écologique, elles permettent le développement de la vie en milieux humides .

 

Voici le fonctionnement d'une tourbière

 

 

Tourbières

 

 

tourbières1 

 

 

Tourbière 2

 

Tourbière 3 

A Vendoire, la tourbe a été prélévée jusqu'en 1950.

 

La fête de la Nature 2012, organisée par le Conseil Général d'Aquitaine, vous propose  une découverte des Tourbières de Vendoire le 13 mai  . Vous pourrez être guidé à travers ces tourbières pour découvrir sa faune et sa flore. Le rendez-vous est donné à 14h30 à la Maison des Tourbières pour vous initier à la faune et à la flore.

A la fin de l'animation, un verre de l'amitié vous sera proposé.

 

  • Coordonnées de l'animateur :Vincent Labourel Chargé de mission - 05 53 81 39 57 - v.labourel@cen-aquitaine.fr
  • Réservation obligatoire :http://patrimoine-naturel.aquitaine.fr/aquitaine-nature/journees-aquitaine-nature-2012/details-fiche-evenement/3 OU Vincent Labourel Chargé de mission - 05 53 81 39 57 - v.labourel@cen-aquitaine.fr
  • Type : Visite guidée
  • Thème(s) : Tous
  • Public(s) : Tous
  • En partenariat avec :
  • Fédération des Conservatoires d'espaces naturels
  • Matériel à prévoir : chaussures de marche, chapeau, bouteille d'eau ...
  • Niveau physique requis : aucun 

 

 

 

 

Voir les commentaires

La Dronne en colère

Publié le par Nadina

Cette rivière née dans les monts du Massif Central, sur la commune de Bussière-Galant , traverse le département de la Dordogne, longe la Charente et la Charente Maritime  avant d'aller se jetter dans l'Isle en Gironde.
Elle mesure 200.6 km (précisemment selon Wikipedia).

C'est une rivière importante, avec des débits forts variables et les photos qui suivent vous montrent son flot impétueux suite aux dernières pluies.

Elles ont été prises le 30 avril  dans l'après midi.

 

 

 

Bourdeilles

 

 

 

 

 

Ici, à Bourdeilles, au pied du château

 

 

 

 

 

 

 

Bourdeilles

 

 

 

 

 

 

 

 Bourdeilles

 

 

 

 

 

 

Bourdeilles

 

 

 

 

 

 

                Bourdeilles

 

 

 

 

 

 

 

Brantome

 

 

 

 

Brantôme

 

La pente où tant de canoes restent en suspens ne se distingue pratiquement plus, juste un trait blanc au milieu !

 

 

 

 

 

 

 

Brantome

 

 

 

 

Les tentes  installées pour le Salon de Printemps sont encore là mais le salon a été annulé et pour cause ..... ceux qui connaissent bien Brantôme peuvent remarquer  que le Jardin des Moines prend l'eau ......

 

 

 

 

 

Brantome

 

 

 

 

 

 

 

           De l'autre côté, les arbres aussi sont dans l'eau ...

La terrasse du restaurant sert de plongeoir aux canards ! enfin ceux qui veulent bien s'y risquer mais ils sont peu nombreux  !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Brantome

 

 

 

  Le Moulin, lui aussi, est limite .....

Bien que sa fonction première soit de tourner avec de l'eau, il est bon ton qu'il ne soit quand même pas inondé , surtout celui-ci qui est un restaurant !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Brantome

 

 

 

 

Le flot tumultueux de l'eau se refléte sur la baie vitrée du moulin, à travers la pluie incessante !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Brantome

 

 

Le pont coudé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Brantome

 

 

 Même les canards ne veulent plus se mettre à l'eau et préfèrent rester sur les berges de la Dronne, rentrant la tête dans leur plumage en attendant une accalmie  !!!!

 

Voir les commentaires

La champignonnière de Rochevideau

Publié le par Nadina

Et me voici dans des anciennes carrières de calcaire de 1870 situées sur la commune de la Chapelle Faucher en Périgord Vert.

 

Depuis 1964, ces carrières ont été réouvertes par les parents de Nadine Forestier pour la culture de champignons de Paris blancs et marrons . C'est une exploitation de 3000m²  que celle-ci a repris .

Tout y est produit sur place, du fumier aux champignons.DSCN8801

Dix anesses et  deux ânes 'Baudet du Poitou' paissant paisiblement dans le pré voisin, produisent le crottin. DSCN8782

 

 

C'est le 1er maillon de la chaîne . Ils sont rentrés tous les soirs et l'épaisse couche de paille qui compose leur litière, mélangée au crottin, va assurer un bon fumier .  

Le crottin mouillé - à 2 semaines

 

 

 

 

 Il va être humidifié, mélangé pendant les trois semaines de fermentation .

Des 'aérateurs' placés sous le tas insuflent de l'air en permanence.

 

 

Cet amalgame va passer ensuite au composteur .
Ce qui passe à mes yeux pour un gros cube de béton de 4m sur 3 sert en fait à pasteuriser le fumier . Il va y rester 24h à 60° afin de le nettoyer de  toute vermine .

 

Après 3 semaines,  il est étalé dans des grandes caisses en bois d'une cinquantaine de cm de hauteur , d'environ 3m sur 2m. Autrefois ce fumier était déposé à même le sol . Ces caisses sur pied facilitent le travail de cueillette.Machines à mettre le fumier dans les bacs et l'ensemenceme

 



Une fois le fumier mis dans les caisses, le mycélium, ensemencé sur des graines de céréale, y est mis en semence .

 

 

Le mycelium travaille

 

 

 

Entre 15 jours et 3 semaines, une sorte de toile filamenteuse

 

se forme par petits paquets à la surface .

 

 

 

 

 

 

 

 Les petits champignons commencent à sortir (2)

 

 

A ce stade de culture, une couche de sable à gros grains est étendu sur ces petites formations . Les champignons continuent leur pousse.

 

 

 

Dans ces caves, la température se situe entre 12 et 14° et avec un taux d'hygrométrie de 90%.

 

 

 

 1ère pousse

 

 

Par caisse, jusqu'à 6 pousses peuvent s'échelonner

 mais la règle générale est plutôt de 4.

La 1ère pousse donne des groupes de petits champignons.

 Il n'est pas fait d'éclaircissement .

Les petits sont cueillis au fur et à mesure de leur pousse et

sont utilisés en conserves sur place

 ( champignons au vinaigre principalement ).

 

 

 

 

 

 

 

DSCN8804

 


3ème pousseArrivés  à la 3ème , voire 4ème pousse, les champignons ont plus d'espace et peuvent se développer plus facilement  jusqu'à arriver à la taille de gros champignons à farcir .

 

 

 

 

Des appareils à ultra violets sont installés régulièremetn dans les caves et ceci pour  protéger les champignons de la ponte des mouches .

 

 

 

Tous les mois, les caisses sont changées, désinfectées et le mélange fumier/ensemencement est renouvelé.

Cette cave récolte 1 tonne de  champignons par mois  à raison de 2 heures de récolte tous les jours  . La production est constante toute  l'année.

 

Ces caves datant de 1870 gardent encore les traces des ouvriers qui, dans le noir et l'humlidité, réussissaient à tailler des blocs de calcaire énormes.

 

Inscription

 

Nadine Forestier vend sa production sur place et sur les marchés de Mensignac et Brantôme les vendredis, Périgueux les samedis.

 

Des visites sont possibles les après midi de Pâques à la Toussaint .

La champignonnière abrite aussi une ferme pédagogique, qui développera les intérêts des enfants pour le travail à la ferme, les paysages alentours , les ânes, l'habitat et les culture des champignons .

 

Merci à Nadine Forestier .

Voir les commentaires

La carrière de quartz de Saint Jean de Côle

Publié le par Nadina

La carrière de Boudeau

 

 

Carrière Près St Jean de Cole - Philippe Dufour

 

Je vous ai parlé il y a peu de la qualité et de la pureté du quartz de Saint Jean de Côle.
Voici donc cette carrière spécialisée dans l'extraction de ce quartz. Celui-ci est destiné à l'industrie métallurgique (automobile, chimie, aéronautique et électronique ).

 

Le côté Est du Bassin Aquitain et le socle cristallin du Massif Central encadrent ce site .Des canyons s'y  sont formés lors de la naissance des Pyrénées. Des eaux acides venues du Massif Central ont creusé puis comblé ces canyons par des alluvions.   Des galets se sont ensuite formés et les plus purs sont les plus gros, avec une teneur très basse en éléments chimiques parasites  ( titane, bore ).

 

Dans cette carrière, le dynamitage et le concassage sont inutiles . L'extraction  simple suffit .

 

Les galets sont prélevés , lavés puis déposés dans un bassin de décantation.Carrière Près St Vincent de Cole - 1- Philippe Dufour
Le criblage et le tri permettent ensuite d'éliminer les matériaux non exploitables.
Une partie est faire manuellement pour les plus gros galets  ( entre 40 à 150 mm) . Une machine optique trie les plus petits  ( de 40 à 50 tonnes par heure ).

 

 

Des visites sont possibles . Il suffit de s'adresser au secrétariat de la carrière.

Prévoyez tout de même des bottes en cas de pluie et pourquoi pas votre pique nique !!

 

De Saint Jean , prendre le D78 en direction de St Pierre de Côle. La carrière se trouve sur votre gauche .

 Je remercie M. Philippe DUFOUR qui m'a autorisée à publier ses photos aériennes.

Voir les commentaires

La truffe

Publié le par Nadina

J'ai eu la chance de rencontrer une  trufficultrice très aimable qui m'a ouvert ses portes. Cette personne est une passionnée et vous en parlerais des heures !!

 

Ce mystérieux champignon qu'est la truffe vit tout au long de l'année en symbiose avec son arbre'hôte'. Peu lui importe que ce soit un chêne, un noisetier, parfois même un pin, voire un lilas !!

 

Des truffes ont même été ramassées dans du gravier, venant probablement du chêne voisin.

 

Tout d'abord, l'arbre doit être mycorhizé par la truffe. Une micorhize de truffe ressemble à un manchon qui va recouvrir les radicelles. La truffe ainsi constituée va ensuite vivre sa vie .

Elle progresse, avance sous terre mais comment ?? C'est un des mystères de la truffe. Elle va tout d'abord pousser autour du tronc, en sous-sol,  de son arbre puis s'écarte au fur et à mesure du temps . Cependant, elle ne suit pas toujours les racines .

 

 

 

Une truffe peut 's'endormir' si les conditions de culture ne sont pas remplies. Sentier des Truffières - Sorges (40)Les arbres doivent être taillés de façon à ce que le soleil puisse arriver jusqu'au sol .

 Beaucoup sont taillés à cet effet en V.
Si le terrain est retravaillé, les arbres taillés et le sol nettoyé, les truffes réapparaissent . Ce phénomène est  comme une reminiscence .Elle a tout gardé en mémoire et se trouve en position de  léthargie.

 

 

 

 

Nous trouvons les truffes d'hiver et les truffes d'été chez Mme X  qui m' a accueillie bien aimablement et dont je tairais le nom et je pense que vous comprendrez pourquoi ! Les truffières sont bien souvent l'assaut des braconneurs .

 

 

Il existe près de 200 variétés de truffes . Mme X  m'a expliqué  la vie de la Tuber Mélanosporum dite Mélano et la Tuber  Brumale dite Brumale qui sont des truffes d'hiver, ramassées du 1er décembre à fin février. La truffe d'été, la Tuber Aestivum, quant à elle, se fera attendre et je devrais  revenir en juillet et août .

 

La-truffe-3008.JPG

 

Dans ma main, vous apercevez une Brumale, la plus claire et une Mélano , la plus noire . La Brumale est plus agressive au nez, plus forte  mais sont  toutes deux, truffes d'hiver .

 

 

Le cavage  : c'est l'action de recherche des truffes. Elle se faisait autrefois à l'aide de cochons  mais ceux ci étant très friands des truffes et les mangent . Il n'existe plus qu'un trufficulteur en Dordogne  qui travaille avec sa truie; Il s'agit de M. CHEAUME de Mareuil.

 

 

 

Une autre façon de chercher les truffes est la mouche . La 'Suillia Gigantea'   ne cotoie pas l'homme mais recherche la truffe mûre pour y pondre ses oeufs . Il faut tapoter le sol très doucement avec une longue baguette . L'habitude fait découvrir l'envol de la mouche et donc la truffe  se trouvant en dessous . DSCN8343

 

 DSCN8345.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Actuellement, de plus en plus de trufficulteurs  dressent des chiens pour la recherche. Ils sont  plus obéissants, ne mangent pas  et n'abîment pas  les truffes. DSCN8306

 

 

 

 le chien sent et cherche

 

 

 

 

 

Il a repéré une truffe et commence à gratterDSCN8310

 

 

DSCN8311

Immédiatement, il a l'ordre" d'arrêter" et Mme X cherche doucement et sent la terre car celle-ci prend l'odeur de la truffe

 

 

 

 

 

DSCN8330

 

 

 

 

 

 

et la voilà !!! 

 

 

 

DSCN8309

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et n'oublions pas la récompense du chien !! car lui le sait et il attend La récompense

 

La truffe pousse dans un sol calcaire. mais certaines actions peuvent améliorer le sol donc le rendement .
Faire brûler des feuilles, par exemple, amène de la potasse, propice à la truffe.
La truffe aime aussi les chocs thermiques . il a été noté que , lors des grosses averses de grêle, sous les amas de grêlons poussaient de belles truffes. Lors d'un orage également, la terre craque en surface et forme des petites fourches . Ce sont les truffes qui remontent pour ensuite redescendre.

 

Quelles sont donc bien mystérieuses ces belles truffes !!!!

 

DSCN8333 

 

 

Certaines plantes vivent en symbiose avec les truffes . Il n 'est pas rare de trouver du sédum ou des orchidées sauvages à proximité de truffes .

 

 

 

 

Sédum

 

DSCN8337

  

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                       Orchidée sauvage

 

 

Mais en règle générale, la truffe partage rarement ! Elle fabrique une substance phytotoxique qui va engendrer progressivement  une disparation de toute végétation herbacée autour de l'arbre hôte, qu'on appelle le 'brûlé'.

La Tuber Brumale est un compétiteur redoutable, envahit tout et  se subsistuant parfois même à la mélano.

 

La production truffière est très sensible à la sécheresse.Il est donc observé  parfois des irrigations par micro-aspersions.

 

 

  DSCN8320.JPG Cette petite plante appelée capselle ou bourse à pasteur signale, dès sa floraison,  la fin de la récolte.

 

 

Il faut savoir qu'avant de pouvoir participer à un marché, les truffes doivent être contrôlées ; elles ne doivent pas être molles, ni abîmées, ni cassées . C'est un  expert  qui paase devant les étals et donne l'autorisation et les indications, c'est-à-dire soit truffe extra,1ère catégorie . 

 

Cet hiver, la truffe  la plus grosse  vendue à Sarlat  pesait 1.277kg .

 Et cette même truffe d'hiver peut être vendue jusqu'à 1500 euros le kg.

 

 

La truffe est honorée le 2ème week end de décembre à Sorges  et en été à Brantôme.

 

" Vive la truffe du Périgord

   Pas celle de Chine,

   ou même pire encore,

  car la vraie truffe existe encore,

  on en connaît qu'une

  en Périgord !! "

 

 Texte tiré d'une chanson de Michel Briant.

 

 

Je remercie vivement Mme X, qui , non seulement m'a accueillie mais a pris  son temps pour me faire découvrir le monde de la truffe, m'en a fait sentir; m'en a fait goûter  !!

 

Voir les commentaires

1 2 > >>