Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une histoire de pantoufle

Publié le par Nadina

Savez-vous que ce que nous appelons pantoufle désignait à une certaine d'époque le chausson d'intérieur aussi bien que la chaussure d'extérieur !!!

 

 

Ici, à Nontron, puisque je parlerais de la pantoufle fabriquée dans ce bourg du Périgord Vert, le premier atelier a ouvert ses portes en 1911 .

 

L'arsenal de Rochefort et tout son développement économique a permis la spécialisation de bon nombre d'ouvriers   dans le Haut Périgord, tels des cordiers, des tisserands. Dans le même temps, les fabriques de papier aux alentours d'Angoulême s'intensifient et les rédisus de feutre sont utilisés  pour les pantoufles , qui à l'origine, n'étaient qu'en feutre pour protéger et chauffer les pieds dans les sabots . Elles n'avaient pas de semelle.


Les premiers fabriques de pantoufles ouvrent leurs portes ! La CHARENTAISE est née  et avec elle, la richesse du Haut Périgord jusqu'en 1970.

 

 

A cette époque, les charentaises portaient le nom de 'silencieuses' car elles étaient portées bien souvent pas les valets, ne devant pas faire de bruit sur le parquet des chambres de leurs maîtres!

 

 

 

 

 

 Les matières premières utilisées se groupent en deux catégories :

 

- le textile, remplacé de plus en  plus par le cuir, du fati que le terme pantoufle désigne d'une part le chausson pour 
   l'intérieur des bottes ou sabots ou pour la maison et d'autre part la chaussure d'extérieur,

- le cuir de mouton principalement.

 

A partir de 1928, le modernisme a apporté son lot de machine dont une dans nos usines qui a remplacé les ouvrières à l'assemblage .

 

Le bois a substitué le tissu, en pénurie pendant la seconde guerre mondiale . Les semelles y ont été confectionnées, cette matière première ne manquant  pas dans la région.

 

 

Dans la région de Nontron, les usines de feutre étaient nombreuses, surtout avant 1914 . En 1960, elles étaient plus de 70 . Nontron assurait 17% de la production française et employait 60% de femmes.

Mais dès les années 70, avec la mondialisation, la concurrence asiatique, les industries de la pantoufle s'essouflent  !

 

charentaises-8868992-1f2daed.jpg

Aujourd'hui, la charentaise s'est relooké, avec différents coloris mais reste pour les inconditionnels un modèle de confort .

Commenter cet article