Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un forgeron à Brantôme

Publié le par Nadina

 

Jérôme Créations,  Forge d'Art

 

 

J'ai découvert Jérôme en poussant une grille de fer  forgée grinçante et comme il dit lui-même : "c'est le cordonnier le plus mal chaussé" . En effet, Jérôme est forgeron et il a bien voulu m'expliquer sa passion .Jerome.jpg

Passion qui, d'ailleurs a commencé par le bois et non par le fer !!

 

Tout d'abord, il faut de l'acier, du charbon  et des outils . L'acier n'est pas un problème en Dordogne .
Soit, Jérôme a donc installé  sa forge au fond de son jardin .

 

La chaleur est apporté par du charbon de forge. Celui-ci correspond à de la houille . Il est plus cher à l'achat que du charbon de bois ou du charbon dit "de sidérurgie" .Mais il se consume moins vite et sa combustion permet d'obtenir des hautes températures , proche des 2000°. Le charbon de bois est moins cher mais se consume beaucoup plus vite. Quant au charbon dit de "sidérurgie", il a une durée de vie exceptionnelle mais est chargé de résidus métalliques, qui se déposent sur la forge et sont extrémement difficiles à enlever.

 

charbon de forgeCharbon de forge à gauche

 

 

Donc Jérôme allume  le charbon de forge. Il arrose d'eau régulièrement le pourtour  car il est inutile de faire brûler tout le charbon.

La forge - Arrosage du charbonUne fois la température désirée atteinte, une tige ronde de fer est déposée dans le feu.
La tige arrivée à une bonne température de chaufffe devient rouge et elle peut être travaillée. SI le fer est laissé trop longtemps, il devient blanc .

La forge - Travail du fer après chauffe

Il est nécessaire de la replonger plusieurs fois dans le feu mais attention trop  serait néfaste . En effet, le carbone du charbon risquerait  de se mélanger au métal ou alors le carbone de l'acier ressortirait  et celui-ci deviendrait trop mou pour être travaillé.

 

 

 

La forge - un gabarit (2)

 

 

 

 

 

 

          Le gabarit de volute

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 DSCN8818

 

 L'extrémité de la tige est tout d'abord enroulée, à l'aide d'une pince,  comme un escargot pour le démarrage de notre volute

La forge - Travail sur le fer - Enroulage

 

 

 

 

 

et ensuite insérée dans le gabarit . Jérôme va tout simplement forcer manuellement la tige à suivre le gabarit.

 

La forge - Travail sur le fer - Martelage

Un petit coup de martelage, une petite chauffe et nous voici arrivé au brossage.

La forge - Jérôme le brosse

 

 

Attention !!! Port des lunettes obligatoires !!!

 

La Forge - La courbe a été brossée

On distingue bien l'aspect brossé de la courbe et l'extrémité de la tige, restée à l'état naturel .

 

 

la maison et la fourmi

La fourmi

 

Jérôme fabrique des balustrades, des jardinières, des fauteuils  .... mais il a donné vie aussi à des animaux telle sa fourmi, qui semble surveiller sa maison !!!

 

 

BILD0181 

 

Si une envie de décoration en fer forgé vous prenait  , vous pourrez  trouver Jérôme CHARBONNEL  au 22, rue Carnot à Brantôme . Appelez d'abord au 06.59.45.21.24 ou par mail : aufildefer@gmail.com.

 

 

L'art de la fabrication du fer ne peut être maîtrisée en quelques lignes alors que près de 2000 ans ont été nécessaires à son développement !!

 

 

Je remercie Jérôme qui a bien voulu expliquer à une femme complètement ignare de l'acier, le maniement de sa forge !

D'autres photos des réalisations dans l'album "Le fer"

Commenter cet article

Mélanie 29/10/2012 20:22


Excellent reportage sur ce forgeron passionné par son métier et quel talent ! Amitiés.