Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Saint Jean de Côle

Publié le par Nadina

 

 

 

 

  

 

Petit village médiéval de 351 habitants, Saint Jean de Côle a su garder son authenticité et son identité malgré les guerres qui l'ont ravagé. Les-roses-de-St-Jean-de-Cole.jpg


Comme son nom l'indique, il se trouve sur la Côle et il s'y est développé avec ses 351 habitants recensés en 2009.

Ce village, classé comme l'un des plus beaux de France, possède lun des plus importants gisements de quartz d'Europe avec comme indice de pureté 99.8%, ce qui n'est pas rien en soi.

 

Saint Jean doit sa renommée au prieuré, érigé par Raymond  ( ou Raynaud ) de Thiviers, alors évêque de Périgueux.

Il se trouve derrière le château de la Marthonie, de la même époque, fin du XIè siècle.

St Jean de Côle (6)

 

 


Il abritait 16 chanoines de St Augustin. De plus, les religieux chargés des communes avoisinantes, s'y trouvaient aussi.

 

 

 

 

 

 

 

Mais les anglais , en 1394, passèrent, incendièrent les 2 bâtisses, fortifièrent le village et y restèrent jusqu'en 1404.

 

St Jean de Côle (23)

 

Le château a été reconstruit  au début du XVIè siècle par Mondot de la Marthonie, conseiller de Louise de Savoie, mère de François 1er.

Quant au prieuré, sa reconstruction ne put se faire qu'en 1669.

Dès le début du XVIIIè siècle, les moines trop peu nombreux, n'ayant que peu de ressources, sont très occupés par les paroisses dont ils ont la charge . A la révolution, les  trois qui subsistaient en furent chassés .

Les livres du prieuré furent brûlés pour la plupart et les biens devinrent privés puis occupés par la municipalité pendant un temps.

Actuellement, ils sont sous domaine privé et le prieuré ne se visite qu'aux journées du patrimoine. Le château , lui, ouvre ses portes au public .

 

L'église romano-bizantine, du XIè siècle, a la particularité d'avoir une coupole de 12m de diamètre. A la suite de plusieurs effondrements, un plancher de bois vint la remplacer.

 

DSC05130

 

 

Des halles font miroir au choeur. Cette construction en bois servaient de "caquetoire", c'est-à-dire que les habitants ou passants s'y arrêtaient pour bavarder , ( caqueter en patois périgourdin signifie jaser ) et bien souvent à la sortie de la messe .

 

 

 

 

Derrière les halles, de petits sarcophages , appelés 'logettes à répit ' apparaissent, creusés dans la pierre et mesurant aux environs de 0.60m. St Jean de Côle (27)

Ils étaient destinés aux enfants mort-nés ou décédant rapidement, sans avoir eu le temps d'être baptisés. Sans baptême, leurs âmes erraient indéfiniment , chose inconcevable pour les parents. Pour que ces enfants accèdent au Paradis, des rites avaient été mis en place  dont celui-ci . L' enfant  non baptisé était placé dans une de ces logettes, recouverte d'une pierre et au chevet de l'église . Lorsqu'il pleuvait, l'eau ruisselait du toit de l'église, lieu de culte et sacré et tombait sur l'enfant, ainsi purifié.

Le baptême était reconnu au bout d'un certain temps et l'enfant pouvait être enterré au cimetière.

 

 

Les rues pavées, devant l'église, prouvent que des attelages de grande taille pouvaient s'y croiser et la splendeur passée du lieu ressurgit devant ces belles maisons à colombage du XIVè siècle. 

 

 De l'autre côté, curieusement, ces rues deviennent ruelles, plus étroites, toujours pavées et toujours bordées de maisons à colombages, qui, sans avoir la même prestance, sont aussi belles.

 

 

 

Le moulin à roue, au bord de la Côle,  n'attend plus qu'une bonne âme pour le refaire tourner.  Le passage, sur cette petite rivière, se fait par le vieux pont gothique, couvert de petits galets ronds, en dos d'âne et à avant-becs.

DSC05089.JPGSt Jean de Côle (25)

 

Un avant-bec  est une avancée en pointe au niveau des piles du pont qui le protège contre les éléments amont pouvant le heurter comme des troncs. 

 

DSC01777

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Saint Jean de Côle, par son authenticité, sa sérénité sur les bords de berge de la Côle, ne peut qu'enchanter le passant, qui a su prendre le temps de découvrir  ce beau petit village médieval.

 

St Jean de Côle (61)

Commenter cet article

Filou 26/02/2013 17:59


Effectivement c'est un beau petit village, traversé par une rivière qu'il est agréable de traverser pieds nus en plein été ! Merci pour ces photos