Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Périgueux et le Puy Saint Front

Publié le par Nadina

        Puy-Saint-Front----Photo-Vent-d-Ouest--Ph.-Dufour.jpg

Puy Saint Front   - Photo Philippe DUFOUR ' Vent d'Ouest' 

 

Au XIVè siècle, Périgueux était une ville double:

Perigueux--La-cite-et-le-Puy.jpg 

Source  Ruedelachouette - "Le vray pourtraict de la ville de Périgueux" -La cité à gauche et le Puy à droite

    Perigueux-ville-double--source-Persee-.jpg 

Source Persée 

 

- d'une part, la Cité, groupée autour de la Cathédrale St Etienne ( héritière de la ville gallo-romaine ). L'aristocratie y vivait ainsi
  que l'évêque et les chevaliers . Cette cité occupe actuellement l'emplacement de l'ancienne Vésonne. A gauche sur les cartes

   
- d'autre part, le Bourg sur la colline qui s'étalait autour du moûtier St Front ( au Vè siècle) bâti par l'évêque Frotarius. Les petites gens, attirées par la protection de l'abbaye, y vivaient. Un moûtier est un monastère, du latin monisterium. Effectivement, Saint Front  fut église puis abbaye avant de devenir cathédrale.

Ces deux 'clans' furent en lutte permanente jusqu'en 1204, date où les marchands de St Front rendirent hommage au Capétien Philippe-Auguste, vainqueur du roi d'Angleterre.

La Cité a dû céder et le Traité d'Union du 16 septembre 1240 leur donne une administration commune .

La royauté appuie la bourgeoisie marchande, au mépris de la puissance contale favorable aux anglais.

C'est d'ailleurs au Puy St Front que l'on retrouve le plus d'archives. Quant aux habitants de la Cité, ils étaient pratiquement tous méconnus ( actes inexistants ). Seuls ceux qui s'occupaient des charges consulaires sont à peu près connus .

A l'époque, ils occupaient à peu près 5ha , se protégeaient derrière des remparts. Quatre portes (dont La Boucherie et du Bourreau ) en permettaient l'accès .En 1365, la puissance fiscale  est estimée à 125 feux ,

et tout ça contre 17 ha au Puy St Front et 12 portes ( Plantier, Limogeanne, Taillefer, Desfarges,La Boucherie, L'Aubergerie, Rue Neuve, L'Arsault, Du Pont, De Barbacane, Grande Aiguillerie et St Front) ,. Je n'ai pas la quasi certitude pour cette dernière porte malgré mes recherches . 

 

 

et entre ces deux mondes, pas grand chose. Un  paysage, ni urbain, ni rural !

Beaucoup de couvents s'y étaient installés. Les Jacobins étaient entre la Cité et la porte de Taillefer. De cette porte, un chemin amenait au couvent des Cordeliers et celui des soeurs de Ste Claire.

 

Partant de St Front, des rues telles celles de l'Aubergerie, Farges, Taillefer, de l'Aiguillerie, Limogeanne ou PLantiers sont appelées ' gachas' au XIVè.

Au nord, on trouve de riches habitations en pierre datant du XVIIè.

Aujourdh'ui, seule la Tour Mataguerre subsiste des 28 tours ceinturant le Puy St Front .

 

Sources : Persée et Gallica 

Commenter cet article

melanie 19/09/2013 19:58


Merci de nous avoir fait partager cet historique de la ville de Périgueux qui apporte un éclairage sur une époque gallo-romaine qui a laissé de nombreuses traces en Dordogne.

Nadina 21/09/2013 20:31



J'essaie de trouver  des articles intéressants et les partager, en restant assez simple. Ensuite, à chacun , si intéressé, à creuser un peu plus ...
Merci  de vos commentaires et de suivre le blog .
Nadina



Lous Cassaïre 17/09/2013 21:10


Aujourd'hui c'est la racaille qui vit dans les cités !

Nadina 21/09/2013 20:33



Malheureusement, il y en a partout  !