Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les enseignes

Publié le par Nadina

        enseigne-perigueux-

Périgueux

 

 

"Où il n'y a pas d'églises, je regarde les enseignes; pour qui sait visiter une ville, les enseignes ont un grand sens ". V. Hugo

 

Les enseignes aussi ont leur histoire et leurs origines.    

 

Voici tout d'abord les définitions trouvées :  

- par le dictionnaire de l'Académie Française :

   Enseigne signifie aussi le tableau, la figure qu'un marchand, ou artisan met à sa porte pour faire connaître quelle est sa professio, et pour qu'on trouve sa maison.  

- Pour le Littré :

C'est un tableau indicatif mis au-dessus d'une maison pour indiquer le commerce ou la profession du propriétaire.

- Pour le dictionnaire général de langue française :

      C'est un tableau qu'un commerçant met au-dessus de son magasin, le plus souvent avec emblème, devise pour le faire reconnaître.

 

Mais, au Moyen Age, l'enseigne était bien un signe particulier pouvant s'appliquer à toutes les maisons !  

Elle  existe sous de formes multiples:  

- marque de maison noble ou logis bourgeois,  

- indication destinée à une maison particulière ou commune,  

- annonce réclame pour un commerce.  

 

Ces 3 indications caractérisaient 4 sortes d'immeubles:

- les maisons seigneuriales,

- les maisons à boutiques,

- les maisons corporatives,

- les maisons spécialement affectées aux voyageurs et au débit d'aliments et boissons (hotellerie, auberges).

A l'origine, elles sont de même nature : armoiries, emblèmes pour les activités non commerciales.Sinon, c'est le tableau accroché, en fer forgé.

Au départ, elles sont sculptées ou gravées dans de la pierre, puis les sujets peints apparaissent et enfin des reproductions sous tableaux.

DSCN5103.JPG   

La distillerie artisanale Clovis à Villamblard.

 

 

    Les anciennes  en fer forgé font partie maintenant du petit patrimoine.

Preuve en est avec la  maison Estignard à Périgueux avec son pignon à crochets montrant au sommet la fable du pélican. Sur la porte d'entrée, la salamandre de François 1er cotoie le blason du propriétaire.

 

Perigueux%20-%20Maison%20Courtois    

 

L'enseigne commerciale fut à l'origine purement indicatrice. Plus tard, elle cherchera à se faire voir. En effet, il fallait passer devant la boutique pour la voir. Ce fut l'hotellerie qui, la première eut recours aux enseignes se balançant au gré du vent. Il n'y avait pas d'autres moyens pour se signaler aux voyageurs !

Ceux-ci étant superstitieux, il fallait trouver une enseigne qui leur plaise et les attire . Hors de question de mettre un renard  mais par contre, le cygne était considéré de bonne augure .

Le chiffre "3" était aussi très employé, certainement lié aux croyances de la Trinité.

La couleur n'était pas laissée au hasard. Le blanc et l'argent se rencontraient souvent mais l'or, le rouge et le vert dominaient pour les fonds . Le bleu et le jaune s'employaient rarement, tout autant que le noir, inuquement utilisé pour le visage des sarrasins!

La lutte engagée entre les enseignes de maisons particulières et les maisons de commerce dura jusqu'en 1661, année où un édit les départagea et le commerce eut gain de cause .  

 

Les marchands utilisèrent alors 3 sortes d'enseignes:  

- l'image du patron,  

- les instruments de leur fabrication,

- le tableau de fantaisie.

DSCN9970  

Saint  Pardoux la Rivière

 

En voici une bien particulière et qui mérite une explication: 

L'enseigne de barbier se présente sous la forme d'un poteau marqué de bandes en  spirales bleues, blanches et rouges . Ce poteau, réel ou artificiel, est rotatif ou non.

   

 

Dans l'Europe du Moyen Âge, les barbiers étaient parfois amenés à utiliser leurs instruments à d'autres fins que la coupe des cheveux ou la taille de la barbe. Ils pratiquaient également des saignées, de petites opérations de chirurgie ou des arrachages de dents.    

Le poteau (généralement peint en bleu), signalant au public leur établissement, symbolisait le bâton que le patient devait serrer pour rendre ses veines saillantes. Les bandages ayant servi à recueillir le sang pouvaient y être exposés et enroulés, pour sècher ou attirer l'attention.  Wikipedia.  

 

 

Je finirai par celle ci qui se trouve à Thiviers  

 

DSCN9207    

en patois : " Ici, on coupe les cheveux " .

C'est une très vieille enseigne, qui représente effectivement un visage avec cheveux et moustache et c'est bien un coiffeur  !

 

Il est une région où les enseignes se montrent beaucoup plus que par chez nous: c'est l'Alsace et je vous en propose quelques unes car je les trouve très belles.

 

Colmar--15-.JPG 

Colmar  


Eguisheim (46) 

Eguisheim

Eguisheim (30)

Eguisheim

 

Ottmarsheim (5)

Ottmarsheim

 

 

  Riquewhir (7)

Riquewhir

    RiquewhirRiquewhir (19)

Riquewhir (43) Riquewhir

 

 

 

Thannenkirch (18) 

Thannenkirch

 

Turkheim (7)

Turkheim

 

Sources : Wikipedia - Les passerelles du temps 

Commenter cet article