Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LÉGENDE DE LA TRUFFE

Publié le par Nadina

 

Notre histoire se passe en Périgord.  Truffes.jpg

 

 

Une pauvre vieille femme, mourant de fatigue et de faim,

s'arrêta un jour devant la cabane d'un bûcheron,

celui-ci l'accueillit charitablement et lui donna une belle

pomme de terre qui finissait de cuire sous la cendre.

 

C'était là tout le souper de ce pauvre bûcheron.Tout à coup, un éclair illumina la cabane et la vieille mendiante se trouva changée en une belle dame toute couverte de pierreries.
 - Je suis, dit-elle au bûcheron, la fée du Périgord, tu as été touché par ma misère,
sois-en récompensé

Et elle frappa de sa baguette d'or la pomme de terre qui devint aussitôt noire comme l'ébène et parfumée comme la rose.
- Va, continua la fée, cours à ton jardin, tu trouveras plein de ces pommes précieuses
dont personne ne connaîtra jamais la graine, c'est un trésor que je te donne.


Puis, elle s'envola par la cheminée sous la forme d'une étincelle.

Le bûcheron courut au jardin, fouilla la terre et resta émerveillé, partout les pommes

de la fée venaient s'épanouir en bouquets odorants, au milieu des violettes et des marguerites. Il choisit les plus belles et les porta au curé du village qui, charmé de leur goût autant que de leur parfum, en expédia une corbeille à un chanoine de Périgueux, son protecteur. Celui-ci trouva ces pommes noires si délicates qu'il en offrit à son évêque, qui à son tour, en envoya au Pape. Au bout de fort peu de temps, la pomme de la fée fit la fortune du bûcheron.

 

Il mourut en laissant à ses enfants d'immenses richesses, mais ceux-ci ne regrettèrent pas leur père parce qu'il avait été bûcheron et qu'ils en rougissaient. Ils  firent bâtir de beaux châteaux, ne sortirent plus qu'en carrosses et devinrent si violents, si cruels, qu'une pauvre vieille femme leur ayant un jour demandé la charité, ils la firent battre

par leurs valets.

Mais comme la vieille femme était la fée, leur bienfaitrice, les pommes précieuses s'enfuirent du petit jardin, malgré le mur qui l'entourait et se dispersèrent dans tout le Périgord.

 

Quant aux fils du bûcheron, ils furent, dit-on, changés en porcs et condamnés à chercher les pommes de la fée, avec des coups de bâton sur les oreilles pour tout salaire et récompense.

 

Voilà, la légende de la Truffe du Périgord, telle qu'on la raconte par chez nous .

Commenter cet article