Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le vieux métier de cordier ou la vie d'une corderie artisanale à Thiviers

Publié le par Nadina

DSCN8730

Et dire que j'ai passé tant d'années aussi près sans en soupçonner l'existence !!! Grâce à Anne, j'ai pu rencontrer Anita qui a repris l'atelier de M. Maneix depuis 2012.

Et Anita fabrique des cordes . Sur le coup, je ne pensais certes pas trouver autant de ficelles et de cordages, de toute texture, de toute couleur ...

DSCN8712  DSCN8713

 

Le métier de cordier remonte au moins au moyen-âge puisque des traces de leur corporation ont été retrouvées en 1394.

 

 

Les premiers utilisateurs ont été les marins ce qui explique la présence de corderies près des côtes. En 1672, la Corderie Royale de Rochefort est édifiée sous l'impulsion de Colbert.

 

 

DSCN0637  Les cordages de l'Hermione à Rochefort

   

La corderie Artisanale de Thiviers a vu le jour grâce au frères Casteix au début du siècle dernier  . M. Maneix leur a succédé et maintenant c'est Anita Bocquier, suite à un coup de coeur, qui a relevé le défi de continuer à la faire vivre .

DSCN8737 

Anita.jpg

 

 Beaucoup de cordiers travaillaient dans leur village car les agriculteurs étaient et sont très demandeurs de cordes. Ils en ont besoin pour les bêtes, pour limiter les champs ou encore de ficelles pour les bottes de blé .

 

L'usage de corde ne s'arrête cependant pas là ! Les bateaux, les balançoires, les poignées des cercueils destinés à la crémation n'en sont qu'un petit exemple. Vous utilisez certainement de la ficelle aussi en cuisine ! Mais aussi des sangles, des longes, des câbles  ...

 

 

 

 

Donc, passez aux choses un peu plus techniques !

Les matériaux les plus utilisés sont le chanvre, le sisal, le lin, le tilleul et le crin. Ici, Anita emploie du chanvre, du sisal et du polypropylène.

L'installation consiste en une plaque pourvue de 4 crochets ici, des rateaux et un seul crochet à l'autre extrémité . Il faut tout d'abord faire une boucle sur un des crochets et c'est parti : Anita part à l'autre bout faire passer le fil puis revient passer sur un autre crochet et ainsi de suite . Dans le temps, la torsion des fils était obtenue grâce à une manivelle actionnée au niveau des 4 crochets.Aujourd'hui, cette manipulation est électrique .

 

 

DSCN8720  Les 4 crochets

 

DSCN8719

 

Le principe est de produire un toron c'est-à-dire la réunion de plusieurs fils par torsion puis plusieurs torons pour obtenir une corde (en principe 3 ou 4 pour une corde courante).

 

DSCN8739  Ici 3 torons

L'atelier doit être de bonne longueur pour fabriquer des cordes plus ou moins longues . Il ressemble à un grand couloir et à la corderie Bocquier, Anita parcourt parfois en vélo toute sa longueur soit 130 m . Nul besoin de dire que certains jours, les 15 kms sont fait !!

 

 

 

Anita positionne un toupin sur les fils, sorte d'appareil en bois et disposant de  4 rainures. Et là est tout l'art du métier et la première corde s'est formée sans que j'ai pu voir quelque chose, vu la rapidité !!

 

DSCN8727 

DSCN8723

Le toupin

Une fois les paires de fils torsadés, Anita avance avec le toupin jusqu'à la plaque des 4 crochets  

DSCN8725  et voilà la résultat!

 

Bon et bien, la corde faite, il faut arrêter tout ça  sous peine de la voir  se dénouer . Anita rassemble donc tous les torons sur un seul crochet et nous sort un autre appareil, un épissoir, sorte de gouge qui va lui perrmettre de passer les fils les uns après les autres, de les rentrer et ce, entre 3 et 5 fois suivant l'usage demandé. 

 

DSCN8744

Pour bloquer définitivement la corde ensuite, elle la cautérise en la coupant.

DSCN8746

 

DSCN8747

 

 

 

 

Un autre petit détail : pour les grands cordages, les 130m ne sont pas de trop car il y a un petite perte. Pour avoir une corde de 10m, elle prend 15m de fil et forcément pour 100m de corde, les 130m sont là! 

 

 

DSCN8749 Anita prépare une autre corde, de plus grande longueur cette fois-ci  et utilise donc une partie de son 'couloir' . 

DSCN8750  Les fils passent dans le rateau, ce qui évite de les mélanger 

 

 

 

Le toupin mis en place et c'est partiDSCN8754

 La vitesse avec laquelle Anita passe avec le toupin donne le serrage de la corde: plus elle va vite, plus la corde est lâche et plus elle va lentement, plus la corde est très serrée.

 

De plus, sur ces grandes longueurs, la corde une fois fabriquée n'est pas immédiatement enroulée mais laissée un peu de côté et attachée sur les crochets pour qu'elle "boive le tors" cest-à-dire qu'elle accepte cette torsion. 

 

 

    DSCN8728.JPG

Pour fabriquer un rouleau de 100m de ce type, il faut 20mn.  

 

 

Mais passons maintenant à une autre utilisation des cordes.
Et c'est là que je vous présente Anne et voici le résultat de ces travaux:

corbeille bien trois quart 

 

 Et oui, des corbeilles et Anne en garde jalousement le secret . Elle habille la corde de tissu , coud, modèle et a même détourné les porte-clés d'Anita pour en faire des poignées . Il fallait y penser !!!

Allez donc jeter un oeil sur son site ( dans les liens ) et vous découvrirez son monde de corbeilles .... et aussi de littérature et tant qu'à faire sur l'Inde car Anne y a fait plusieurs séjours .

Je vous donne les coordonnées de la corderie  :

Corderie artisanale BOCQUIER Anita-1.jpg

Anita BOCQUIER

5, rue Edmond Michelet 24800 THIVIERS

05 53 55 29 96 ou 06 15 27 86 32

corderie.bocquier@sfr.fr

 et un lien dans la rubrique du même nom 

 

 

 

 

Commenter cet article

buckyballs 19/05/2014 13:33

Very interesting share here about your art of rope making and the different color combination to bring the best effect for the different demands of the customers. I am happy for the share and i will visit again.

ANNE 18/06/2013 10:38


Bravo Nadine, tu es incroyable, tu as tout compris, tout retenu dans prendre de notes, je suis baba!! Et l'article est bien fait, complet; on verra ce qu'en dit Anita; merci pour les liens.


Je ferai un article sur la corbeille et renverra à CET article de ton blog plus lien corderie bien sûr!


Juste une chose que j'aurais mise; on croit que les cordes ne servent qu'aux marins, qu'aux agriculteurs ou à la fabrication de corbeilles,mais aussi pour les hamacs,les poignées de
cercueils,  tirer des camions, les cordes à noeuds pour les terrains de sport, etc.......Bref, on a tous besoin un jour ou l'autre de la corderie et d'y faire un tour!!! amitiés à toutes les
2....

Nadina 18/06/2013 15:21



Oui tu a raison Anne et je n'ai pas précisé tous les usages des cordes  effectivement . Mais je parle tout de même de la balançoire, des poignées de cercueil , des longes ... Hummmm, tu as
lu entre les lignes ?????Et j'irais probablement pour les attaches de hamac .... dont je n'ai même pas parlé dans l'article  !!!


Amitiés