Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La résistance en Dordogne

Publié le par Nadina

                                                                              LE  PONT  LASVEYRAS

 

 

Le 16 février a eu lieu la commémoration du drame du Pont Lasveyras. Comme chaque année à la même date, les autorités ont rendu hommage aux résistants massacrés par les allemands venus de Limoges ce 16 février 1944.

 

Le Moulin du Pont Lasveyras se trouve dans un vallon aux confins de la Haute Vienne et de la Dordogne, sur la commune de Payzac. C'est un lieu isolé, au bord de l'Auvézère et difficile d'accès.

 

16-fevrier-2012---Pont-de-Lasveyrat---22-.JPG 

 

Ce jour-là, à l'aube, un groupe de maquisards de l'Armée  Secrète Dordogne Nord, y a été attaqué et abattu.

 

Les jeunes résistants ont bien tentés de riposter mais en vain . Après un interrogatoire violent, les maquisards sont divisés en trois groupes dont un affecté au transport du matériel des allemands vers leurs véhicules. Ce groupe, tout d'abord emprisonné à Limoges puis Compiègne fut déporté vers les camps de concentration de Mathausen et  Gusen en Autriche. Sur 12 hommes, 7 seulement revinrent.

 

Les deux  autres groupes furent abattus sur place. 34 hommes perdirent la vie .

 

Deux hommes envoyés au village furent prévenus de l'attaque par un témoin de l'assaut. Revenus au moulin, ils ne purent que se réfugier dans un bois . De ces 3 hommes rescapés du massacre, 1 seul reste le dernier témoin vivant .

 

L'histoire suscite encore beaucoup d'interrogations . Pourquoi cette attaque ??

 

Le film, 'Ici bas', de Jean-PIerre Denis sorti récemment, retrace l'histoire de cette religieuse,Luce Million, née en 1904 à Pineulh en Gironde. Entrée dans les ordres sous le nom de soeur Philomène, elle travaillait comme garde malade à l'hospice de Thiviers. Elle entretenait une liaison avec l'abbé Jules Ferry, qui l'aurait délaissée pour une autre. Trahie, jalouse, elle aurait dénoncé les 2 chefs de l'Armée Secréte, RAC (Rodolphe Cézard) et Violette ( René Tallet) .

 

Elle fut jugée , condamnée à mort  et exécutée par les résistants.

 

Ce "meurtre" fut dénoncé par la presse collaboratrice après le massacre .

Représailles  à l'exécution de soeur Philomène ou collaboration du propriétaire du moulin ???

 

                                                                   Question qui partage encore ! 

 

Le Bataillon Violette fera l'objet d'un article ultérieur .

 

 

 

Commenter cet article

Benat 10/03/2012 17:25


Bien sûr il s'agit d'une erreur de frappe ... à bon compte !


Malheureusement trop d'exemple de " résistants " ayant eu des carrières fulgurantes aussitôt après la guerre. Ces mêmes gens ont bénéficiés de tous les honneurs lors des cérémonies aux monuments
aux morts ! Je pense plus particulièrement aux parachutages d'argent mais aussi aux basses besognes dont certains ce sont livrés. Bien sûr je ne généralise pas.


En ce qui concerne les atrocités dont  les populations ont été victimes, c'est très regretable. Quand on est militaire, que l'on porte un uniforme, que l' on a 20 ans, que
l'on voit ses copains tomber  à côté de soit, tués par des civils ... on peut " péter " les plombs. Je condamne ces atrocités .... j'essaye aussi de comprendre ...

beñat 06/03/2012 20:34


Ces " maquisards " peuvent s'estimer heureux ! En temps de guerre tout homme ou femme pris les armes à la main et sans uniforme sont fusillés sur place et ne bénéficie d'aucune protection
(convention de Genève).  C'est une règle et une règle pour tous ....


On ne parle moins de ces maquisards dont certains se sont enrichi à mon compte  lors des parachutages, des pillages et des règlements de comptes !

Nadina 07/03/2012 14:43



Oui, vous avez tout à fait raison . Il y a eu des bons, des mauvais, des patriotes et des collaborateurs partout !!


Mais vous me dites "se sont enrichis à mon compte " . Est-ce une erreur , vouliez-vous dire "à bon compte' ou pourriez-vous me donner d'autres explications car je suis ouverte à toute
information!


Merci par avance  de votre réponse .