Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La champignonnière de Rochevideau

Publié le par Nadina

Et me voici dans des anciennes carrières de calcaire de 1870 situées sur la commune de la Chapelle Faucher en Périgord Vert.

 

Depuis 1964, ces carrières ont été réouvertes par les parents de Nadine Forestier pour la culture de champignons de Paris blancs et marrons . C'est une exploitation de 3000m²  que celle-ci a repris .

Tout y est produit sur place, du fumier aux champignons.DSCN8801

Dix anesses et  deux ânes 'Baudet du Poitou' paissant paisiblement dans le pré voisin, produisent le crottin. DSCN8782

 

 

C'est le 1er maillon de la chaîne . Ils sont rentrés tous les soirs et l'épaisse couche de paille qui compose leur litière, mélangée au crottin, va assurer un bon fumier .  

Le crottin mouillé - à 2 semaines

 

 

 

 

 Il va être humidifié, mélangé pendant les trois semaines de fermentation .

Des 'aérateurs' placés sous le tas insuflent de l'air en permanence.

 

 

Cet amalgame va passer ensuite au composteur .
Ce qui passe à mes yeux pour un gros cube de béton de 4m sur 3 sert en fait à pasteuriser le fumier . Il va y rester 24h à 60° afin de le nettoyer de  toute vermine .

 

Après 3 semaines,  il est étalé dans des grandes caisses en bois d'une cinquantaine de cm de hauteur , d'environ 3m sur 2m. Autrefois ce fumier était déposé à même le sol . Ces caisses sur pied facilitent le travail de cueillette.Machines à mettre le fumier dans les bacs et l'ensemenceme

 



Une fois le fumier mis dans les caisses, le mycélium, ensemencé sur des graines de céréale, y est mis en semence .

 

 

Le mycelium travaille

 

 

 

Entre 15 jours et 3 semaines, une sorte de toile filamenteuse

 

se forme par petits paquets à la surface .

 

 

 

 

 

 

 

 Les petits champignons commencent à sortir (2)

 

 

A ce stade de culture, une couche de sable à gros grains est étendu sur ces petites formations . Les champignons continuent leur pousse.

 

 

 

Dans ces caves, la température se situe entre 12 et 14° et avec un taux d'hygrométrie de 90%.

 

 

 

 1ère pousse

 

 

Par caisse, jusqu'à 6 pousses peuvent s'échelonner

 mais la règle générale est plutôt de 4.

La 1ère pousse donne des groupes de petits champignons.

 Il n'est pas fait d'éclaircissement .

Les petits sont cueillis au fur et à mesure de leur pousse et

sont utilisés en conserves sur place

 ( champignons au vinaigre principalement ).

 

 

 

 

 

 

 

DSCN8804

 


3ème pousseArrivés  à la 3ème , voire 4ème pousse, les champignons ont plus d'espace et peuvent se développer plus facilement  jusqu'à arriver à la taille de gros champignons à farcir .

 

 

 

 

Des appareils à ultra violets sont installés régulièremetn dans les caves et ceci pour  protéger les champignons de la ponte des mouches .

 

 

 

Tous les mois, les caisses sont changées, désinfectées et le mélange fumier/ensemencement est renouvelé.

Cette cave récolte 1 tonne de  champignons par mois  à raison de 2 heures de récolte tous les jours  . La production est constante toute  l'année.

 

Ces caves datant de 1870 gardent encore les traces des ouvriers qui, dans le noir et l'humlidité, réussissaient à tailler des blocs de calcaire énormes.

 

Inscription

 

Nadine Forestier vend sa production sur place et sur les marchés de Mensignac et Brantôme les vendredis, Périgueux les samedis.

 

Des visites sont possibles les après midi de Pâques à la Toussaint .

La champignonnière abrite aussi une ferme pédagogique, qui développera les intérêts des enfants pour le travail à la ferme, les paysages alentours , les ânes, l'habitat et les culture des champignons .

 

Merci à Nadine Forestier .

Commenter cet article