Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Agonac

Publié le par Nadina

  Et voici ma commune . Oh , une petite commune sans prétention mais qui a tout de même une particularité : elle fait partie, depuis 2001,  de la communauté de communes des villages truffiers des portes de Périgueux.

Mais commençons au début . Agonac sur les cartes de Cassini s'appelait Agonat  . C'était un village médiéval, en cercles. Les façades du bourg épousent encore ces formes arrondies.
C'est une région  qui a été habitée dès la préhistoire . Les lieux-dits ' Borie Vieille ' et ' Les Cadagnes ', sur lesquels ont eu lieu des fouilles le confirment.

 Au XIè siècle, Agonac était une forteresse construite sur une colline, pour se protéger des invasions normandes.

Au Moyen-Age, 4 portes permettaient l'entrée dans le bourg:

- de Ripagay, qui ouvrait au sud-est sur la Beauronne,

- Palenchart, donnant sur le faubourg de l'hôpital à l'ouest,

- Foscheyrencha, qui accédait au chemin de la chapelle au nord-ouest,

- Salseyron, la seule encore existante avec machicoulis et assomoir, donnant sur l'ancienne place de la halle au nord-est.

Agonac - Porte de Salseyron 

 

Agonac fait partie de l'agglomération de Périgueux dont elle se trouve à 12 km. Bourg traversé par la Beauronne, affluent de l'Isle, elle se perd dans les champs de noyers et de chênes truffiers du Périgord Blanc .

Agonac, comme toutes les bourgades périgordines, possède son château. Celui-ci a été la résidence des évêques de Périgueux  . Construit vers 980 par Frotaire de Gourdon, alors évêque, il a permis la défense de la commune contre les Normands.

Cette forteresse ' Castrum Agoniacum'   a été régulièrement assiégée puis reconstruite. Aujourd'hui, c'est une propriété privée. Une partie, le manoir date du XVIIè et le logis du XVIIIè .   Au XVIè, elle abrita la cour pastorale qui y trouva refuge suite aux épidémies de peste qui sévissaient à Périgueux .

Agonac - Le manoir - Photo Père Igor 

Preuve en est également de ces attaques incessantes est l'église d'Agonac, l'église St Martin, qui date du XI- XII è siècle. De style roman, elle possède encore des éléments défensifs. Quatre chapelles en dépendaient au XVIIè ; aujourd'hui , elles sont les propriétés des descendants des anciens chatelains . Deux étages de couloir de défense et de guet sont visibles autour de la coupole de l'avant-choeur, avec leurs créneaux et leurs trous de tir.

Agonac - Eglise 

Agonac - Eglise (16) 

 Plusieurs fresques sont visibles bien que très abimées

Agonac - Eglise (22) 

Deux enfeus

Photos de l'intérieur de l'église disponibles dans l'album 'Agonac'

 

Quelques éléments d'époque apparaissent, au gré d'une promenade dans les ruelles : un couronnement sculpté au-dessus de la mairie, les vestiges d'une cheminée du XVè, vestiges d'une demeure noble  ( ancien hôtel particulier de Laurent de Groulier, chevalier du moyen-age - Rue Salseyron et détruit vers 1980), la Chartreuse du Pouliquet, demeure privée datant du XIXè ( une chartreuse en Périgord est une maison de maître longue et basse, à rez de chaussée),  le château du Gourjou, du XIXè , grand domaine viticole et privé, le logis de l'hospice, manoir du XVIIè fondé par Amélie Bayle de Pérignac en 1859 et qui fut l'hospice d'Agonac mais aujourd'hui privé . 

 

Agonac - Vestiges de l'Hotel de Groulier  Pigeonnier du logis de l'hospice - Photo Père Igor

Vestige de la cheminée à l'hotel de Groulier                                          Pigeonnier du logis de l'hospice  

Les foyers ont été équipés de l'électricité en 1913 mais les agonacois ont dû aller longtemps aux  fontaines de Pisse-Chèvre ( nom dû à son faible débit) et de Bezan chercher de l'eau; le réseau d'adduction d'eau n' a été installé que dans les années 1960.  

Agonac - Fontaine de Pisse-Chèvre  Agonac - Fontaine

Agonac - Le lavoir de Bezan Le lavoir de Bezan

Tous les deux ont été photographiés en avril lors de fortes pluies . La fontaine De Pisse-Chèvre est à sec le reste de l'année.

D'autres photos sont disponibles dans l'album 'Agonac' . 

Pour les passionés de l'époque médiévale, je vous recommande un site mis dans les liens . Vous y trouverez notamment un article beaucoup complet  sur l'église d'Agonac et  son aspect défensif.

Commenter cet article

Filou 24/01/2014 14:31


Que de lieux propices au géocaching !!!

Nadina 25/01/2014 08:00






 oui plein de caches possibles  en effet  !!



mijane91 05/12/2012 18:26


C'est une chance de découvrir votre région et surtout votre village... merci pour tous ces reportages illustrés qui m'inciteraient bien à visiter un jour ou l'autre ce coin de France que je ne
connais pas encore...


Amicalement

Nadina 17/12/2012 09:39



il y a tellement de coins et de recoins magnifiques ici que je crois ne pas avoir assez de ma vie pour les découvrir . Mais je pense sincérement que c'est une région à découvrir car très riche en
histoire, en patrimoine, en gastronomie et même en fêtes et traditions.
Amicalement



ANNe 04/12/2012 14:09


Ben, j'en apprends..............et chaque commune a eu une histoire.....