Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Drôle de coutume à Clermont d'Excideuil

Publié le par Nadina

 

 

 

Au début du XXè siècle, les nourrices pouvaient arriver à être à court de lait . Elles se rendaient donc à la fontaine de Sainte Catherine, dans le bourg. Cette fontaine a été appelée aussi "fontaine de lait".  Elles devaient ensuite  se rendre à l'église où un fromage mou était posé sur leur sein dénudé et devait y rester le temps que le prêtre lisait l'évangile.

 

Photo 'Iciclermont-over-blog'

 

 

Le fromage servait de 'salaire' .

Cette fontaine, aujourd'hui, est appelée la Pissarote.

Tiré du livre de Georges Rocal ' Vieilles coutumes dévotieuses et magiques du Périgord ' 

 

 

Voir les commentaires

Escoire et le salaire de la peur

Publié le par Nadina

Georges Girard, sa soeur et la bonne furent retrouvés morts, tués sauvagement à coups de serpe un beau matin d'octobre 1941, dans le château d'Escoire.

 

Le château d'Escoire

Château d'Escoire

 

Georges Girard était fonctionnaire au ministère des Affaires Etrangères sous le régime de Vichy, poste assez difficile !

Le fils de la maison, Henri, futur Georges Arnaud ( père du Salaire de la Peur) se trouvait dans une autre aile du château et n'aurait rien entendu. Mais il devint bien vite suspect et fut enfermé 19 mois jusqu'à son jugement à Périgueux en mai 1943.

La plaidoierie fougueuse d'un ami de la famille le fit libérer, faute de preuves . Il vend la propriété familiale, qui devint une colonie de vacances  et part en Amérique.
Il revient en 1949 pour publier son livre ' Le salaire de la Peur'. C'est son heure de gloire !

En 1960, il est arrêté pour sympathie avec le FLN, pendant la guerre d'Algérie. Il deviendra ensuite conseiller de Ben Bella.

Une certaine chaîne de télévision, la 2 pour ne pas la citer le prendra comme journaliste.

 

Georges Arnaud - Photo ' Robindeslois'

Il meurt en 1987.

Et personne ne saura jamais ce qui s'est réellement passé ce fameux soir de 1941!!

 

Voir les commentaires

Feuillardier

Publié le par Nadina

Il y a quelque temps, je vous avais présenté le dur métier de feuillardier .  Je ne vais donc pas reprendre mais vous présenter quelques photos d'un abri. Je viens de le découvrir au cours d'une randonnée aux alentours de La Roque Saint Christophe.

 

21-mars---Marche-La-Roque-St-Christophe--14-.JPG

C'est un abri uniquement destiné à y travailler. Le feuillardier habite dans sa ferme à côté.

 

21-mars---Marche-La-Roque-St-Christophe--16-.JPG

 

21-mars---Marche-La-Roque-St-Christophe--15-.JPG

 

Plazac---LD-La-Vallette---Feuillards.jpg

Ces paquets, prêts à partir sont destinés à la fabrication d'arceaux.Feuillards.jpg

Ils sont plats et quelle patience pour en arriver là!

 

 

21-mars---Marche-La-Roque-St-Christophe--17-.JPGLe résidu.

Voir les commentaires

Randonnée - Boucle des châteaux à Sorges

Publié le par Nadina

C'est décidé ! Je pars faire une reco sur la boucle des châteaux à Sorges.
Le temps est bien ensoleillé et c'est parti.

 

La voiture est garée sur le parking de la borie sur la RN21 .

Sorges - sur RN 21 (2)

 

Le chemin part juste derrière cette borie ; il est balisé donc pas de souci .

Grangeaias Le chemin est agréable, à travers ces grandes pièces .Le départ se fait de Grangeaias.

 

 


DSCN1836

    J' emprunte pendant un moment le même chemin que St Jacques.

Le "plus que 1200 km " m'a fait rire ....

 

BizolUne autre petite borie ... avec un autre usage ! à Bizol

 

Entre Bizol et les Jarthesentre Bizol et Less Jarthes

Je longe un long petit muret en pierre

 

Le terrain est pratiquement plat !

 

Laudanie    Laudanie (2)

J'arrive dans le hameau de la Laudinie, ravissant hameau ! quelques maisons en pierre pratiquement toutes restaurées ou en cours . Superbe, enfin à mon goût ou ceux qui aiment les vieilles pierres !

C'est un  village muni d'une étude notariale que les Lajugie possédaient de père en fils jusqu'à la Révolution. La famille Feyfant, qui y est également établie, procure des juges et procureurs à la justice de Sorges.

 

 

 

DSCN1840Je traverse maintenant des champs de noyers. Tout est en bourgeons et ça fleure bon le printemps !

 

Chateau de Jaillac   Chateau de Jaillac (2)

Le château de Jaillac, avec ses toits, moitié tuile, moitié ardoise. Château médiéval du XVè, il est aujourd'hui propriété privée .

Entre Jaillac et la Vacherie (2)

Je traverse la D106 et j'emprunte maintenant une sente entre des châtaigniers.Entre-Jaillac-et-la-Vacherie.JPG

La Vacherie (2)

J'aperçois un très bel ensemble, juste avant le lieu dit La Vacherie.

La-Vacherie.JPG

La Vacherie se voit de là et une fabrique de faïence s'y est installée au XVIIIè. 

 

Je repars vers les Pautys

Chataigniers - avant les Pautys (2)

Des châtaigniers et encore des châtaigniers

Chataigniers - avant les Pautys (3)

En arrivant au lieu dit Le Brouillet, j'ai opéré un petit changement par rapport à la carte;j'ai pris une petite sente ; elle monte puis redescend vers la D74. J'ai trouvé des camions forestiers donc des grosses ornières!

Arrivée là, j'ai repris la direction des Faures.

J'ai trouvé au carrefour de la D74 et de la D68 cette étonnante croix.

Carrefour D68 et D74 - Les Faures

Carrefour D68 et D74 - Les Faures (2)

'Souvennir de madamme veuve Gabriel Maury - 1872 '

Pourquoi 2 N et 2 M ? Je n'ai pas trouvé encore.

Les Faures sont le siège d'études notariales appartenant à la famille des Maury  

 

En continuant tout droit, direction Les Palissoux, une grosse maison de maître apparaît sur la gauche.

Juste avant Sorges à l'étang

 

et le retour à Sorges , en passant devant l'église et le bourg.

 

Eglise Sorges (2)      Eglise Sorges

 

Très belle randonnée avec ses presque 14 km en 3h.

Je joins un lien vers mon club de marche nordique sur Périgueux, pour ceux que ça intéresse ainsi que des liens vers 'randogps' et 'openrunner' qui vous permettront de trouver des randonnées ou de calculer des kilométrages.

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Le milla

Publié le par Nadina

 

citrouille.jpg

  C'est un gâteau à base de citrouille. 

  Il faut une tranche de citrouille, une livre environ. Cuire la citrouille coupée en morceaux dans de l'eau salée.

Bien l'égoutter, l'écraser finement. Y ajouter à peu près 200 g de farine de maïs, 5 cuillères à soupe de sucre cristallisé, 2 c. huile ( ou beurre), 5 oeufs, environ 1/2 litre de lait, un zeste de citron rapé, 1/2 paquet de levure.

La pâte doit être épaisse mais coulante. Cuire à four moyen dans un moule à bords hauts bien beurré. On le servait tiède et saupoudré de sucre vanillé. Piquer avec un couteau pour avoir la bonne cuisson  .

 

 

farine_mais_01-copie-1.jpg

Voir les commentaires

Maison-forte, manoir, gentilhommière ....

Publié le par Nadina

 

100_9928.JPG  

 

Voilà bien des noms courants mais connaissez-vous exactement ce que chacun signifie !!

Je me suis penchée dessus et voici le fruit de mes recherches.
En Dordogne, nous en avons un peu partout, comme dans certainement bien d'autres régions.

Le mot 'Château' est défini ainsi: demeure féodale fortifiée, défendue par un fossé, avec de hautes murailles et des tours.

Je ne m'étendrais pas trop sur les châteaux. 

 

Et la 'Gentilhommière' est tout simplement la demeure d'un gentilhomme, à la campagne et un gentilhomme est une personne de naissance noble.

Gentilhommière 'Le Chatenet' à Brantome - Photo Père Igo

Gentilhommière 'Le Chatenet' à Brantôme - Photo Père Igor

Mais ce n'est pas tout, nous trouvons aussi les termes de 'maison noble', 'maison forte', 'repaire', 'tournebride','chartreuse'. ...

Et voici leur définition :

- un repaire ou repaire noble est un lieu où l'on se retire.  

  Sous l'Ancien Régime, en Périgord, c'était un château, un manoir ou une maison fortifiée. 

- une maison forte est munie de défense.
   La maison forte de Reignac, à Tursac est la seule en France classé 'château-falaise' intacte. 

 

 

SANY2053.JPG

    Maison-forte de Reignac

 

    Les maison-fortes ont fait leur apparition dès la fin du XII è siècle. Ce n'était ni un château, ni une simple demeure. Elles ont pris fin au début du  XVIè. 

    Par définition, c'est une résidence de la petite aristocratie. le nombre croissant de chevaliers anoblis expliquent le grand 
    nombre de ces batisses. Bon nombre de mottes castrales ont été transformées en maison-forte. Une motte castrale est un
    ouvrage de défense construit en terre et bois. Une tour centrale faisant office de donjon était construite sur une rehausse
    de terre bien tassée. Les mottes castrales sont de forme circulaire.

 

    Maison forte à Chapdeuil - Photo Père Igor

  Maison-forte de Chapdeuil

 

- une maison noble se trouve munie d'une girouette et d'un pavillon seigneurial.
  Elle est de style renaissance et a été , pour beaucoup, le point de départ de chatelets, puis chateaux. 

 

Maison-noble  

 Maison noble - Campsegret maison-noble à Campsegret

 

- un tournebride est un pavillon de chasse devenu rendez-vous de chasse, après avoir été un cabaret ou  taverne pour les domestiques et les chevaux.

   L'encyclopédie universelle donne cette définition : Hôtellerie près d'un château destinée à recevoir les domestiques et les
   chevaux des visiteurs. 
   Le tourne-bride est de style renaissance  .

Tournebride 

Un exemple qui ne se trouve pas en Dordogne mais dans les Bouches du Rhône, le Pavillon du Roi René , près de Gardanne.

 

   Il peut être aussi un pied à terre ou un petit logement de fortune. Mais certains sont devenus très célèbres, tel le château de
   Versailles ou le château de Baugé en Anjou. 

- une chartreuse est un logis avec étage entre deux pavillons ( spécifique à la région).

Chartreuse à Borie Basse - Baneuil - Photo Père Igor 

Chartreuse à Baneuil - Photo Père Igor

Chartreuse à Quinsac - Photo Père Igor

Chartreuse à Quinsac

- un logis seigneurial est un vaste bâtiment situé dans la basse-cour. c'est une place forte uniquement destinée au seigneur et
   sa famille  .
   Il est composé au rez-de-chaussée d'un grand cellier et d'une cuisine.
   L'étage était séparé en 2 pièces:

  * la plus grande servait de salle à 'usage public', de salle de réception. Les décisions de 
     justice étaient rendues dans cette pièce

  * La plus petite était la chambre du seigneur.

  L'accès à cet étage se faisait par l'extérieur, par une tour construite indépendamment du bâtiment principal. L'escalier, la 
  plupart du temps escalier à vis était appelé 'grand degré '. Cette tour possédait une seule ouverture intérieure pour pénétrer
  à l'étage.
  Ce système assurait au seigneur une certaine sécurité.

Autre précision: les logis seigneuriaux les plus confortables possédaient des latrines, voire même un lavabo.

 

Logis seigneurial - Vallée du Dropt 

Celui-ci est d'autant plus intéressant que c'est un logis seigneurial dans un moulin fortifié, dans la vallée du Dropt.

- un manoir est une résidence ou demeure d'un noble, constitué d'un corps de logis et de dépendances. Cc'est une habitation jointe à une certaine étendue de territoire. Assez vague vous me direz!   

  Il ne possède pas de tour, ni donjon car son rôle c'est pas défensif. Il n' aucune vocation militaire.

  Le maître l'occcupait avec sa famille et ses serviteurs. La population du domaine était essentiellemetn composée de paysans,
  appelés serfs . Ils travaillaient la terre en échange de la protection du maître.

  Leur construction remonte souvent au XVè et XVIè siècle. 

Manoir de la Guionie à Lempzours 

Manoir de la Guionie à Lempzours

Manoir de La Farge à Tourtoirac - Photo Père Igor

Manoir de La Farge à Tourtoirac - Photo Père Igor

 

Toutes ces définitions sont tirées du Littré, de l'Académie française, de l'Encyclopédie Universelle, Wikipédia et vous vous en êtes aperçues , restent assez imprécises.

 

Il est clair que certaines de ces demeures n'étaient au départ qu'un tour de guet au-dessus d'une rivière et au fil du temps,  sont devenues donjon puis château fort, la rivière servant de douve naturelle. Et les aléas du climat et du relief ont régi ces constructions. Tantôt, le château s'est caché dans une forêt, tantôt, il se dresse en haut d'une falaise.


Certaines implantations castrales ne s'expliquent pas!

 

Voir les commentaires

La mique

Publié le par Nadina

pot-au-feu.jpg     

     

 

La mique peut être cuite et servie dans du pot au feu, une poule au pot mais dans tous les cas, un bouillon avec une viande et ses légumes

 

 

  Mique1

 

 Coupez des tranches de pain rassis et ensuite des petits cubes . Humectez avec le bouillon sans détremper le pain.    

Sur les conseils de mon ami Francis, il faut rajouter un peu de vin blanc dans le bouillon avant d'humecter le pain .Battez les oeufs . Salez et poivrez, ajoutez-y une larme d'huile et un peu de levure.La farine est ensuite ajoutée jusqu'à ce que se forme une boule de pâte ferme qui se détache du récipient.Laissez reposer et faites cuire environ 1/2 h dans le pot au feu.
Retirez-la et coupez-la en tranches que vous servirez en accompagnement de votre pot au feu.

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Le château au squelette à Montcigoux - St Pierre de Frugie

Publié le par Nadina

Une bien terrible histoire se déroule dans les murs de cette gentihommière, située entre Firbeix et Bussière-Galant.

 

 

 

Photo 'Site de St Pierre de Frugie'

 

La famille des Fontaubert vit ici.La terre et le château furent acquis vers 1826 par Pierre Paignon de Fontaubert (1772-1857) et son épouse Sophie Louise de Brie de Lageyrat (1788-1834).

Ils ont trois enfants, Ernest, Arthur et Céline.A sa mort, en 1850, ses héritiers se déchirent. deux ans après, Ernest, l'aîné expluse son frère Arthur. Le frère et la soeur se partagent le château mais aussi le même lit . De cette union incestueuse naîtra 5 enfants dont les ossements furent retrouvés près d'un cypré du parc.

Mais un beau matin, ils décident d'aller en Amérique, ferment donc le château et s'en vont, peut-être attirés par les rumeurs arrivées sur notre vieux continent sur les chercheurs d'or !

Effectivement, ils trouvèrent de l'or et les poches pleines, reviennnent à Montcigoux. Mais Céline perd la tête. Arthur l'enferme alors dans une tour du château où son corps fut retrouvé un jour ....

Ernest, lui, a disparu jusqu'en 1913 mais retrouvé mort lui aussi.C'est un maçon, en piochant , qui a retrouvé des ossements. Il était décédé 35 ans auparavant, à la suite d'un accident de carriole ( tiré du livre  'Dordogne Périgord - Fanlac').

Une autre version dit que le prorpiétaire suivant découvrit le squelette du frère aîné dans sa tombe de verre  ( Article de Chrisaline87 avec des renseignements donnés par le maire de St Pierre de Frugie).

La bâtisse a été remaniée au début du XXe siècle par les Henry de Lamoignerie, ses nouveaux acquéreurs. Elle a été rachetée dans les années 1970 par une famille qui la possède toujours aujourd’hui.

Alors , où est la vérité ??? Nul ne le saura probablement jamais

Arthur ne pourra jamais expliquer comment il a tué son frère exactement mais son corps n'est toujours pas inhumé. Les gens du pays prétendent qu'il est mieux où il est. Aucune tombe de cette lignée n'entache le cimetière de St Pierre de Frugie  par l'inceste e le crime. 

 

    Un livre relate ses événements : 'La terre aux loups ' de Robert Margerie

Voir les commentaires

Randonnée - boucle Saleuil - La Bayolle - La Fouillarge

Publié le par Nadina

Pleine de bonne volonté, j'étais partie pour me faire un entraînement de marche nordique et zut !! zut !! mon petit mari est parti avec la voiture et les batons ......
Mais qu'à cela ne tienne, je vais me faire une petite randonnée autour de chez moi .

Et voilà ce que je vous propose: randonnée de 10 km , 80m de dénivellé. J'en ai profité pour aller jusqu'au château de Preyssac.

Voici déjà le circuit:

Carte-copie-1.jpg 

Le seul dommage est que j'ai voulu suivre les petites routes de campagne et donc du fait goudronnées.

Donc départ de Saleuil au Lyonnet, direction Bosquely.

Bosquely (2) Bosquely

Bosquely (4)

J'ai déjà des copains qui viennent me dire bonjour !!

A Bosquely, il faut prendre le petit chemin à gauche, juste après la 1ère maison .

On arrive à un passage à un niveau qu'il faut traverser et longer par la gauche.

 C'est le seul chemin de terre du parcours , sur 1.5 km à peu près. C'est tout droit !!!

On arrive à La Bayolle et on longe  la Beauronne.

La Beauronne à Bayolle (2)   entre Bayolle et Preyssac (2)

Serait-ce la source de La Bayolle??

 

Arrivé à La Bayolle, 2 solutions s'offrent à vous :

soit  vous continuez sur la droite en direction de Preyssac

soit vous remontez sur La Fouillarge.

J'ai choisi d'aller jusqu'à Preyssac.

Preyssac (2)Le château

Preyssac (4)      Preyssac (3)

 

Tant qu'à faire, je vous donne quelques explications sur ce petit bourg , anciennement appelé Preyssac d'Agonat.
L'église, romane et dédiée à St Jean-Baptiste, fut saccagée par les protestants au XVIè.La partie sud  a échappé au saccage, notamment la chapelle gothique construite par la famille Montardit, seigneur de  Beylie.

En 1829, les familles Ducluzel et Cosse de Brissac firent  construire la chapelle sud.

A l'arrière, se trouvaient le moulin et la maréchalerie ainsi qu'un lavoir que l'on distingue encore sur les bords de la Beauronne.

Et puis, dernière info : le bourg possédait une léproserie en 1318.

Il dépend aujourd'hui de Château-l'Evêque.

Je suis obligée de revenir un peu sur mes pas pour reprendre la route de La Fouillarge.

Et là, la seule petite grimpette, longue et douce ....

Entre Bayolle et la Fouillarge (3)

Entre Bayolle et la Fouillarge  Entre Bayolle et la Fouillarge (2)

C'est l'occasion de trouver quelques éléments d'architecture .....

  Au point 189, il faut prendre à gauche direction Rimolas.

Rimolas

D'autres rencontres d'un instant !

Rimolas (2)

et bien curieuses de plus  !

 

Rimolas (4)

Je pense devant un vieux séchoir à tabac  à Rimolas.

Et je rejoins la D3 au Lyonnet. je n'ai plus qu'à remonter vers mon vallon !

Le-vallon-en-arrivant.JPG

 

Randonnée bien sympathique  à travers la campagne malgré ces petites routes goudronnées!

J'ai mis 2h10.
La carte n'est pas très visible et je m'en excuse mais pour ceux que ça intéresse, laissez-moi un message et je vous l'enverrai.

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Les petits métiers anciens : le marchand de peaux de lapin

Publié le par Nadina

 Jusqu'au siècle dernier, comme la marchande de paradis, on pouvait voir sur nos petites routes de campagne, des vélos....

Oui mais ces vélos avaient quelque chose de particulier !! Tout simplement, en regardant bien,  des peaux de lapin étaient étalées en travers sur le porte-bagage.

Le propriétaire de ce vélo , après avoir  acheté pour 10 ou 15 sous, les peaux dans les fermes,  faisaient le tour de nos contrées, pour vendre ces peaux et se faire quelques sous !!

En cette époque, les fermiers élevaient leurs propres volailles  ( bien sûr, il n'existait pas encore de supermarché ....) et bien souvent , le dimanche, on tuait une bête .

Selon l'épaisseur, la couleur, elles avaient une valeur différente.  Les peaux retournées, poil à l'intérieur étaient tendues et elles  séchaient  en attendant le passage du marchand de peaux! Les blanches étaient bien sûr plus prisées  et plus chères ! 

Il parait qu'on l'entendait arriver de loin car il 'braillait '  : "Peaux de lapin, peaux de lapin".

Mon beau-père se rappelle bien de ses petits bonhommes avec leurs peaux de lapin accrochées au vélo !!

Je n'ai pas de photos à vous joindre car effectivement, ce petit métier se retrouve dans d'autres contrées et je n'ai pas voulu que vous retrouviez les mêmes photos partout d'autant plus qu'il y en a peu ....

 

 

Voir les commentaires

1 2 > >>