Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Périgueux / Boulazac et sa fabrique de timbres-poste

Publié le par Nadina

Périgueux / Boulazac et sa fabrique de timbres-poste

Commençons par le tout début et comment sont nés les timbres !!

En 1875, la Banque de France, sollicité par le Ministère des Finances lance les premiers essais d'impression. Un contrat de 2 ans est tout d'abord signé le 5 juillet de la même année et les premiers timbres devaient être livrés le 1er janvier 1976.

Mais ce fut de courte durée car la Banque de France ne put honorer ces commandes.Deux centre de production se partageront donc la production pendant 6 mois .

En juillet 1880, les Postes arrêtent la collaboration avec la Banque de France et rachètent les locaux . L'atelier des timbres-poste est créé.

En 1895, l'atelier est à l'étroit et une imprimerie est construite à Paris dans le 14è arrondissement .

Pendant la seconde guerre mondiale, la fabrication est transférée à Limoges .

Depuis 1970, l'ensemble des timbres-postes français est produit à Boulazac, atelier appelé aujourd'hui Phil@poste Boulazac depuis 2006.

Le 15 juin 1970, Yves Guena, ministre des Postes et Télécommunications, inaugure l'imprimerie des timbres-poste et des valeurs fiduciaires à Boulazac ( l'ITVF), dans une zone industrielle proche de Périgueux.

Le premier fut la Marianne de Cheffer à 0.40 francs, rouge . Elle y fut émise en feuille de 50 timbres jumelés avec une vignette présentant l’événement et le blason de la ville de Périgueux. Cette vignette n'a pas valeur d'affranchissement. Elle a été dessinée et gravée par Jumelet.

Elle livre également des clients postaux étrangers. Ses timbres se reconnaissent à la signature d'imprimerie : « ITVF » en bas du timbre jusqu'en 2006, puis « Phil@poste ».

Tout y est fait, de la création de la matrice à l'impression.

Au cours des années 1990, l’ITVF utilisait chaque année 1 600 tonnes de papier et 120 tonnes d’encre. Elle produisait alors 4 milliards de timbres-poste :

- 3.6 milliards d'usage courant,

- 431 millions pour la philatélie,

38 millions pour les administrations postales étrangères.

Je vais vous raconter l'histoire d'un timbre :

Quiconque peut demander une création de timbre-poste. Il est relativement simple de faire une demande mais 1200 demandes sont faites chaque année pour 60 retenues ...

Il suffit de demander dans un bureau de poste ou au siège de Phil@poste Boulazac un dossier 'Demande d'émission de timbre-poste'. Il vous faudra attendre tout de même entre 1 et 2 ans pour avoir une réponse . Un particulier n'est pas prioritaire dans la sélection; seul le thème du timbre, national ou international, compte .

Ensuite vient le moment du tri des demandes . La Poste est sous la tutelle du ministère de l'Industrie et c'est donc elle qui contrôle les timbres depuis 1989.

Les timbres pré-sélectionnés passent ensuite à la commission des programmes philatéliques. Les personnes de cette commission, dont les noms sont inconnus afin d'éviter des manipulations, sont tous issus du Ministère de la Culture ou d'associations philatéliques. Ils se réunissent deux fois par an et arrête la liste des thèmes retenus.

La Ministre de l'Industrie valide cette liste, qui sera publiée au Journal Officiel une fois par an, en janvier .

La gravure - Photo Phil@Poste

La gravure - Photo Phil@Poste

Les timbres sont ensuite dessinés par des artistes variés, ne dépendant pas tous de Boulazac.

Ils sont édités avec la technique de la taille-douce, technique apparue en France en 1928 et aussi utilisée pour les billets de banque .

Elle consiste à graver à la main sur une petite plaque de métal, le motif du timbre . Cette plaque est ensuite reproduite sur des cylindres d'impression .

Cylindre d'impression de la Marianne 2005 - Photo Phil@Poste

Cylindre d'impression de la Marianne 2005 - Photo Phil@Poste

D'autres techniques sont utilisées :

- L'héliogravure : elle grave mécaniquement le moule sur une plaque .
- L'offset, issu de la lithographie , qui permet une plus grande flexibilité dans les formes et les couleurs.

Boulazac produit par an :

- 860 millions de timbres-poste Marianne en feuille,

- 1.6 milliard de Marianne en carnets adhésifs,

- 132 millions de timbres en rouleaux chez les buralistes,

- 25 millions de blocs de timbres,

- 600 millions de beaux timbres,

- 137 millions de vignettes d'affranchissement,

- 54 millions de timbres fiscaux,

- plus de 300 millions de prêts à poster.

Voici un lien pour une petite visite de l'imprimerie

https://www.youtube.com/watch?v=1KNp8E1Y13c

Source : Wikipedia - http://www.linternaute.com/savoir/magazine/dossier/fabrication-timbre/qui-fabrique.shtml - http://www.histoirepostale.com/etude/imprimerie_francaise_des_timbres_poste.htm

Commenter cet article